Mixt Forma

La compagnie Mixt Forma est une association portant des projets interdisciplinaires et d’arts vivants, rassemblant musiciens, danseurs, comédiens, écrivains, chercheurs autour du compositeur et metteur en scène Mathieu Corajod.

La compagnie a son siège dans la dynamique ville bilingue de Bienne en Suisse  et a rejoint le réseau des arts de la scène Forum Culture. Le manifeste de la Compagnie Mixt Forma donne les lignes directrices des projets émergents de la compagnie.

Manifeste de la Compagnie Mixt Forma

La compagnie prend connaissance des pratiques et discours de toutes les disciplines artistiques et cherche l’hybridation en profondeur de celles-ci.

Cette démarche n’est aboutie qu’en investissant les lieux de représentation de toutes les disciplines concernées.

La compagnie refuse toute superficialité dans le travail scénique. Le temps de plateau dans le milieu de la musique contemporaine doit être allongé. Pas de mise en scène de concert, pas d’action scénique anecdotique.

Les instruments de musique ne sont utilisés que s’ils sont justifiés par le projet. Si tel n’est pas le cas, il faut renoncer à la commande de composition.

L’expérience humaine est au centre du travail et se reflète dans l’utilisation de la voix, du corps et des technologies dans les projets. La dimension collective de la création est renforcée. 

Les rôles dans une production sont définis au commencement de chaque projet. Même si une hiérarchie peut être conservée, tout travail créatif doit être valorisé, et le cas échéant, les droits d’auteurs partagés.

Comme représentation, le travail de la compagnie se veut un espace de déconstruction critique prenant en considération le contexte contemporain et les connaissances issues des sciences humaines. Pas de flûtiste charmeur de serpents.

Quelle que soit l’esthétique du projet, la précision est le seul critère de qualité général revendiqué par le présent manifeste.

Mathieu Corajod 

Cliquez ici pour découvrir le site web de la compagnie Mixt Forma.

Projets on tour

Laquelle se passe ailleurs

Sur scène : cinq performers issus de différentes disciplines artistiques (art dramatique, danse, performance, percussion, chant), reliés par les technologies de l’Ircam, sans instrument de musique autres que leurs corps, leurs voix, des objets et divers médias.

L’écriture de plateau est le résultat de processus créatifs entremêlant les pratiques des différentes disciplines artistiques : poème-partition exécuté à voix haute, rythmes visuels scandés par les seuls mouvements, partition de respiration pour danseur, dispositif technologique faisant résonner les objets de la scénographie…

Laquelle se passe ailleurs donne à voir des poèmes scéniques d’un autre monde. Les lois qui régissent cet univers diffèrent des nôtres. Les torsions qu’imprime l’écrivain Dominique Quélen au réel et au langage se répercutent à tous les éléments d’un système ayant sa propre logique, sa propre grammaire artistique et ses propres lois physiques et chimiques. Tantôt mystérieux, humoristique ou grinçant, cet autre monde dresse un portrait renversé de notre époque en pleine mutation.

Distribution

Composition, mise en scène, informatique musicale : Mathieu Corajod
Performer & percussionniste : Stanislas Pili
Performer & chanteuse : Chloé Bieri
Performer & danseur : Pierre Lison
Performer & comédien : Antonin Noël
Librettiste : Dominique Quélen
Regard extérieur et parrainage du projet : Georges Aperghis
Production et Administration : Anna Ladeira – Le Voisin

Production déléguée : Compagnie Mixt Forma
Co-production : IRCAM – Centre Pompidou, Le Pôle Création Chorégraphique de la Fondation Royaumont, Gare du Nord.
Soutiens : Ville de Berne, Canton de Berne, Ville de Bienne, Ville de Zofingen, Pro Helvetia, Aargauer Kuratorium, Association Beaumarchais-SACD, Bürgergemeinde Bern, Fondation Pro Scientia et Arte, Fondation Anne-Marie Schindler, Fondation suisse des artistes interprètes SIS, Fondation Elisabeth Weber, Fondation Ernst Göhner, Fondation Joshua Lakner, Fondation Landis & Gyr, Pour-cent culturel Migros.